Terre Nouvelle – retour du Cameroun : témoignage de Claudia Berner

Pour les 25 ans de TerrEspoir au Cameroun, nous avons eu la chance de participer à un voyage où nous avons rencontré les producteurs et visité les infrastructures de TerrEspoir. Nous sommes enthousiasmées par tout le travail accompli par des personnes pleines d’énergie et d’espoir qui cultivent ces fruits avec amour dans des conditions souvent difficiles.

Chaque lundi, le responsable des exportations à Douala transmet aux groupements de producteurs les commandes adressées depuis Bussigny. Les producteurs cueillent les fruits, les amènent au local de collecte de leur groupement où ils sont triés, pesés, contrôlés. Le jeudi le camion fait une tournée de quelques centaines de kilomètres pour aller les chercher. Le chauffeur du camion paye immédiatement les producteurs, à un juste prix convenu d’avance. Dans les locaux inaugurés lors de notre visite à Douala, les fruits sont à nouveau contrôlés, les papayes sont lavées, conditionnées, les ananas contrôlés un à un dans leur carton. Le camion les amène ensuite à l’aéroport où se déroule le premier contrôle sanitaire à l’exportation.

La mouche de la mangue est un gros souci pour les producteurs. La présence d’une seule mangue véreuse entraîne le blocage aux frontières de toute la cargaison.

Nous sommes reconnaissantes envers ces partenaires africains grâce auxquels nous pouvons consommer ici des fruits d’excellente qualité, naturels, mûris au soleil, préparés et sélectionnés avec grand soin.

Ce commerce fait vivre de nombreuses familles qui espèrent pouvoir compter sur un partenariat durable avec nous en Suisse. TerrEspoir leur garantit un juste prix, ce qui leur permet de scolariser leurs enfants et d’améliorer quelque peu leurs conditions de vie.

Pour en savoir plus terrespoir.com et cliquer sur « Notre cabas ».